À propos

Serial Art Killer

Auteur, interprète, mais aussi artiste plasticien, Delfino / De Féline est un artiste hors-format et un créateur frénétique qui taille sa route depuis plus de 30 ans au sein de divers collectifs, et plus principalement avec les Barbarins Fourchus, sans jamais oublier de partir en solitaire sur des chemins de traverse.

Inspiré par les travaux d’artistes aussi variés que Robert Crumb, Frans Masereel, Boris Vian, JM Basquiat, Jacques Prévert, Zavatta, Fellini, Orson Welles ou les Clash, Delfino / De Féline est un curieux touche-à-tout qui dévoile une oeuvre organique et loufoque construite à partir de ses visions fantasmagoriques, instinctives, éclatantes. Monotype, sérigraphie, linogravure, peinture, dessin, sculpture, modelage, écriture, chant, mise en scène, Delfino créé depuis plus de trente ans une poétique sociale hors normes. Utilisant tous les procédés et supports qu’il découvre sur sa route pour tisser sa toile, il invite le public à explorer un arrière-pays aussi singulier que familier dont la langue, impudique et sans fard, sert un réalisme naïf, naturaliste, contestataire.

Initialement imprimeur-sérigraphe, Delfino a subi l’ascendant d’artistes issus du mouvement punk et rock’n’roll, prônant la peinture de rue et les actions d’éclat. C’est dans les années 80 qu’il intègre le collectif Chef Bob Productions avec lequel il réalise de nombreuses performances picturales et qu’il met le pied dans l’engrenage du spectacle vivant en devenant chanteur/batteur des No No No et des Deads Pilots.

En 1992, il fonde la célèbre compagnie Barbarins Fourchus avec la complicité de Jean-Claude Brumaud. Il évolue dans ce collectif pluridisciplinaire atypique comme artiste pluriel – auteur, musicien, chanteur, bonimenteur, performer, illustrateur et affichiste. Il prend la co-direction artistique en 1999 quand celle-ci investit le Théâtre 145. L’aventure barbare se poursuit toujours aujourd’hui avec plusieurs centaines de spectacles au compteur, diffusés aussi bien dans les petits théâtres que dans la rue ou les chapiteaux, en France et en Europe.

En incurable fabricateur boulimique et dévorateur de rencontres, Delfino met sa patte dans les créations de compagnies rencontrées sur la route qui l’invitent en tant qu’auteur, chanteur, plasticien, comédien ou encore metteur en scène – notamment les compagnies Ici-même, Le Tire-Laine, Circo Madrugada, Scène et pistes, Okupa Mobil, Toron Blues,
Il est aussi l’auteur de deux livres auto-édités – À jour et Danser – recueils de chants et d’histoires à variation métaphysiques, porte des ateliers d’écriture et de création musicale pour des personnes en situation d’exclusion.

 » On est profonds… Mon esprit est un camion-poubelle géant plein à éclater – qui bouillonne – qui tourne et retourne cette accumulation d’expériences, de musique, de comics, d’émois sexuels, de villes, de gens et encore de gens !  » Robert Crumb.